• 28 juin 2019

    le premier mot qui me vient, une fois le dernier mot lu, est WAOUH

    Pendant les 561 pages de ce roman, nous suivons alternativement, sur une période de 20 ans, les vies de Caroline, américaine travaillant au consulat français qui œuvra pour les enfants français, Kasia, jeune polonaise dont la vie fut bouleversée par la seconde guerre mondiale et Herta, médecin allemand pendant les années hitlériennes.
    Toute l’histoire, qui est inspirée de faits réels, est super bouleversante, émouvante, poignante, révoltante, sans jamais tomber dans le mélodrame.
    Le style de l’autrice est simple, sans fioriture, ni longueur, ce qui rend la lecture très fluide et très addictive. Pour un premier roman, je lui tire mon chapeau ; elle n’a rien à envier aux autres auteurs. Elle a fait un grand travail de recherches en amont de l’écriture de ce livre, ce qui rend encore plus prenant la plongée dans ces 3 destins croisés.
    Lire ce roman, c’est plonger dans un pan terrifiant de l’Histoire. C’est s’attacher aux personnages principaux et secondaires. C’est vivre au rythme de leur histoire, d’éprouver leurs peurs, leurs craintes mais aussi espérer en même temps qu’elles, être heureuse pour elles.
    Ce livre est un véritable turn-over que j’ai adoré découvrir dont on ne sort part indemne et qui marque l’esprit de son lecteur.