Ouvert le lundi de 14h30 à 19h30

et du mardi au samedi de 10h à 19h30

La fureur des mal-aimés

Elsa Roch

Calmann-Lévy

  • 4 juin 2021

    Style impeccable

    Elsa Roch est décidément toujours aussi talentueuse.
    Ce qui marque, ou en tout cas ce qui m’attire le plus, personnellement, c’est sa capacité à donner corps (et âme !) à ses personnages. Amaury Marsac en tête.

    Avec La Fureur des Mal-Aimés, elle parvient une fois de plus à nous entraîner dans une enquête terriblement sombre, qui souligne d’autant plus la douce lueur d’humanité de certains de ses protagonistes.
    Rien que ça, c’est déjà un bonheur.

    Le commissaire Marsac est à bout. En cette veille de Noël il réalise une fois de plus que les monde des « Ides » empiète de plus en plus dans son quotidien, et met à mal tout ce que la vie peut représenter beau.
    Il ne sait pas encore que d’ici quelques minutes, un voile de ténèbres va de nouveau s’abattre sur lui...

    La double temporalité apporte comme souvent un grand plus, et ajoute une belle profondeur à l’intrigue.
    Le thème est terrible mais malheureusement bien réel, et l’auteure l’amène et le traite de manière très juste.
    L’action se déroulant sur une semaine, le rythme est bien présent, et les chapitres (courts et intenses) nous poussent à tourner chaque page encore plus rapidement que la précédente.

    Le personnage d’Alex est magnifique, au sens large du terme. Et la confrontation entre Marsac et lui va les entraîner (et entraîner le lecteur) dans une course folle.

    Course contre la montre, contre les souvenirs, contre les douleurs, contre les terreurs, contre les apparences.
    Au bout de tout cela, pour Marsac, l’espoir de faire gagner la vie, et pour Alex, l’espoir d’oublier la sienne.
    Mais ces deux volontés seront-elles compatibles ?

    De Paris à Nice, de 1995 à nos jours, ça a été un vrai plaisir de me laisser emporter par La Fureur des Mal-Aimés.
    Si vous connaissez les romans précédents d’Elsa Roch, vous retrouverez ici toute la finesse, la délicatesse, la profondeur et la poésie dont elle sait faire preuve à chaque nouvelle histoire.
    Si vous la découvrez avec ce titre, nul doute que vous rejoindrez les rangs de ceux qui attendent ses nouvelles intrigues avec impatience.

    Pour les uns comme pour les autres, ce très très bon polar est à ne pas rater !