Ouvert le lundi de 14h30 à 19h30

et du mardi au samedi de 10h à 19h30

  • par (Libraire)
    6 octobre 2021

    A ajouter dans sa PAL sans hésiter

    Découvrez Michel Adanson du siècle des Lumières, dans une expédition au Sénégal. Entre histoire et fiction, l'auteur nous captive dans un récit subtil qui confronte l'Idéal et les réalités de la colonisation.


  • par (Libraire)
    24 septembre 2021

    Roman de voyage et d'aventures.
    En 1750, Michel Adanson part au Sénégal pour étudier des plantes et il y rencontre des hommes. Magnifique voyage dans le temps, dans lequel les récits s'imbriquent les uns dans les autres.


  • 22 septembre 2021

    Botaniste, Michel Adanson se rend au Sénégal pour y étudier la flore. Souhaitant s'intégrer au maximum, il apprend la langue locale, le wolof, dans ce pays où l'oralité est toute puissante. Un beau roman écrit dans une langue chantante qui nous laisse à voir le comportement ambivalent des africains et des européens face à l'esclavage et au respect de la nature.

    Conseillé par Thierry


  • 17 septembre 2021

    Un roman historique merveilleusement bien mené, doublé d'une grande histoire d'amour !


  • par (Libraire)
    16 septembre 2021

    Après Frères d'âmes, à lire si ce n'est pas encore fait, David Diop nous transporte au Sénégal au 18ème siècle. A travers la figure de M. Adanson, botaniste émérite et son amour pour une jeune wolof, il nous parle du rendez-vous manqué entre la France des Lumières et ses colonies.
    Une thématique puissante sublimée par l'écriture de David Diop.


  • 11 septembre 2021

    1750. Michel Anderson, jeune botaniste, débarque au Sénégal pour étudier la flore locale. Persuadé d'accomplir la plus importante mission de sa vie, ses recherches vont croiser celle d'une femme. Sans se connaître, leurs destins vont se lier. Une odyssée aride et mystique, aussi bien contemplative qu'aventureuse.


  • par (Libraire)
    6 septembre 2021

    Après le très remarqué frère d’âme, et suite à l’international man booker price, David DIOP est de retour. Un grand roman. L’aventure et l’exploration au Sénégal au XVIII ème siècle, retour sur le commerce triangulaire depuis l’île de Gorée.

    Guillaume, libraire Charlemagne TOULON


  • par (Libraire)
    2 septembre 2021

    Coup de coeur !

    Michel Adanson, grand botaniste du XVIII ème siècle, laisse à sa fille en héritage des cahiers secrets. Dans ceux-ci il décrit son voyage au Sénégal de 1749 à 1754. Là où il découvre de nombreuses plantes mais surtout il observe les habitants , leur culture, leurs façons de vivre et bien plus encore: il tombe amoureux de Maram...
    Un très beau roman d'aventures et d'amour.


  • par (Libraire)
    29 août 2021

    A lire d'urgence !

    A la mort de Michel Adanson, naturaliste français du XVIIIe siècle, sa fille Aglaé découvre un carnet relatant son voyage au Sénégal.
    Ce roman passionnant est double. A la fois récit de voyage, au sens propre comme spirituel, il est aussi une critique de l’égoïsme et de la curiosité malsaine de l'homme blanc.


  • par (Libraire)
    27 août 2021

    Un nouveau roman fort et intelligent de David Diop !

    Au début du XIXème siècle, Michel Adanson, botaniste surnommé le pèlerin du Sénégal, lègue, à sa mort, ses carnets à sa fille, dans le but de lui faire comprendre les chaînes secrètes qui ont pesé sur son existence. Il y raconte ce qui lui est arrivé, à 23 ans, alors que jeune homme naïf, curieux, gai et sociable, il effectuait une mission scientifique au Sénégal où le commerce des esclaves était fructueux depuis l'île de Gorée. Parti à la rencontre des plantes, il y rencontre des hommes : Ndiak, jeune interprète de 12 ans, facilitateur de confidences et doté d'une mémoire prodigieuse ; Baba Seck, le chef du village de Sor, grand sage qui lui raconte l'enlèvement, par les négriers, de sa nièce, Maram dont le fantôme revient hanter les lieux. Le botaniste se met en quête de retrouver cette jeune femme et s'engage dans un périple lui offrant l'occasion de mesurer l'attachement animiste aux vivants végétaux, de dénoncer le pillage des européens et de toucher la réalité tangible de l'esclavage. Confession très touchante d'un homme qui rêvait de devenir un botaniste reconnu et qu'un voyage de quelques mois a profondément transformé en humaniste.


  • par (Libraire)
    24 août 2021

    Coup de coeur d'Amelie

    Le naturaliste Adanson au seuil de la mort, après une vie bien remplie à entreprendre l'écriture d'une nouvelle encyclopédie, lègue à sa fille un manuscrit où il lève enfin le voile sur sa vie intime. On est alors entrainé par l'écriture de Diop dans un conte où histoire, aventure et magie s'entremêlent en plein cœur de la traite des esclaves au Sénégal. C'est un magnifique roman d'aventure plein d'humanité, de poésie et de délicatesse.


  • 20 août 2021

    A découvrir vraiment !

    Pour la rentrée littéraire 2021, David Diop, tel un griot, nous raconte l’histoire de l’amour platonique d’un Orphée et d’une Eurydice au pays de La porte du voyage sans retour. Est ainsi surnommée l’île de Goré , située dans la baie de Dakar, tristement connue comme île des esclaves d’où partaient les bateaux chargés de leur funèbre cargaison vers l’Europe et les Amériques. Envoutante, bouleversante et puissante, le style de David Diop nous plonge en plein dix-huitième siècle pour mieux nous interroger sur notre monde.
    Michel Andanson (1727-1806) se voit mourir ! Il a compris depuis longtemps que courir après un savoir de botaniste pour créer une encyclopédie universaliste, comme le conseillaient les penseurs humanistes de son époque, était pure vanité. Dans sa folie de conquête du savoir, il avait oublié de décrire son espèce car il avait compris trop tard que rien ne pouvait exister sur notre terre sans l’intervention humaine pour lui donner du sens. Alors, il décide que pour sa fille il va révéler son savoir intime.
    Au milieu du XVIIIè siècle, à l’époque du Directoire, Aglaé fille de Michel s’installe au château de Balaine à côté du village de Villeneuve-sur-Allier offert par son beau-père. Elle fait venir les affaires de son père transmis après sa mort. Dans la serre construite pour exploiter les semences léguées, Aglaé s’accroupit au centre comme son père avait l’habitude de le faire à la mode « des Nègres du Sénégal ». Elle découvre dans un tiroir d’un petit chevet des carnets écrits de la main appliquée de son père. Ce trésor, Michel Andanson a espéré que sa fille, femme du début du XIXè siècle saura découvrir sa vie en oubliant le poids inutile des préjugés pour apprécier l’autre, différent, mais égal par sa richesse.
    Cet invite, David Diop nous propose de la suivre pour découvrir l’amour caché de ce botaniste pour Maram, jeune femme frappée par la violence des hommes et la souffrance de la traite des êtres humains. Du nord au sud, Michel découverte le pays, ses croyances et sa culture mais aussi le poids des colonisateurs dont il fait partie même s’il s’en défend. De cette connaissance, il découvre que son amour resté platonique ne pourrait aboutir tant le poids des préjugés pèsent sur les jugements de chacun, y compris d’eux-même.
    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2021/08/20/david-diop/


  • par (Libraire)
    18 août 2021

    PASSAGE CULTUREL

    Un roman comme un voyage, comme un conte Wolof, un aller pour le Sénegal de 1750, du siècle des Lumières pour nous et de l'obscurité et de la souffrance pour tout un peuple. Vibrante d'humanité et de tolérance, cette épopée fascine, questionne et envoute. David Diop nous dépayse tout en bousculant nos certitudes. Un vrai tour de force.


  • par (Libraire)
    17 août 2021

    Lorsqu'Aglaë découvre les carnets de son père

    Un merveilleux roman qui nous transporte au 18è siècle au Sénégal. Le jeune botaniste Michel Adanson (1727 - 1806) débarque dans une concession française avec l'ambition de réaliser une encyclopédie botanique. Il est fasciné par la flore, la faune qu'il observe mais aussi par les traditions de ce pays. Il s'en imprègne et apprend même le wolof. Il sera aussi fasciné par la disparition d'une jeune africaine, Maram, femme mystérieuse ou peut-être même déesse dont il va suivre la trace et tout mettre en oeuvre pour la retrouver. Ses pas le mènent vers l'île de Gorée, la porte du voyage sans retour.
    Avec beaucoup de finesse, David Diop écrit une histoire merveilleuse et la douleur de l'Histoire.


  • par (Libraire)
    17 août 2021

    "La porte du voyage sans retour" de David Diop est magistral et passionnant. Il est tout à la fois un roman d'aventures, d'amour ainsi qu'une immersion dans l'Histoire. Le lecteur est invité à découvrir l'odyssée d'un Européen - Michel Adanson, botaniste des Lumières, naturaliste français dont l'histoire se mêle à la fiction - dans l'Afrique esclavagiste du XVIIIe siècle, au Sénégal et sa rencontre avec la très belle Maram, une femme noire qui tente d'échapper à sa condition. L'on ressort bouleversé face à la puissance de ce récit romanesque, à la beauté des images créés et à la force de la parole qui rendent un hommage vibrant à la liberté et à la transmission toujours si nécessaire et salutaire. La littérature à son apogée : à lire absolument !


  • par (Libraire)
    13 août 2021

    Sur les traces d'une esclave échappée de Gorée, un botaniste français transmet l'histoire d'une terre où réalité et légende s'entremêlent. David Diop signe une puissante aventure dans le Sénégal du XVIIIème siècle et glisse au lecteur un mot d'une rare beauté, partage.


  • par (Libraire)
    10 août 2021

    Un terrible enchantement

    Roman historique, roman de voyage et d'aventures, roman initiatique d'un jeune savant du 18e siècle, de sa découverte du continent africain et de celles et ceux qui le peuplent, roman de son éveil à l'altérité, aux sentiments amoureux et à la beauté du monde défigurée par la cruauté des hommes et la violence de l'esclavage. Roman de la perte amoureuse, du remord inextinguible, de la mémoire marquée à jamais et consolée dans l'amour paternel et la passion de la botanique. Entre légende et réalité, on est intensément transporté par cette histoire et ses personnages, bercé par la douce et très belle langue de David Diop.