Ouvert le lundi de 14h30 à 19h30 et du mardi au samedi de 10h à 19h30

Voyage au bout de l'enfance

Rachid Benzine

Seuil

  • par (Libraire)
    19 février 2022

    VOYAGE AU BOUT DE L'ENFANCE

    C'est l'histoire de Julien, petit garçon joyeux , absorbé par la poésie,. Mais celui-ci voit soudainement sa vie basculée lorsque ses parents décident de quitter la banlieue parisienne pour la Syrie. Ce voyage qui promettait le paradis est une descente aux enfers ! Comment Julien pourra t il survivre à toute cette horreur ?

    Une histoire poignante, trop courte à mon gout mais pleine de courage, et surtout Julien un personnage inoubliable !!


  • Difficile de ne pas finir les larmes aux yeux !

    Fabien, un jeune garçon de CE2 est le narrateur de cette histoire : il adore la poésie, se fait une joie à l'idée de réciter ses créations devant sa classe et son instituteur monsieur Tannier. Hélas la veille de sa récitation, ses parents l'emmènent en voyage surprise sans lui laisser le choix. En fait, ses parents se sont convertis et deviennent djihadistes afin de combattre avec Daesch.
    Il arrive à Raqqah en Syrie. Fabien devenu Farid s'accommode comme il peut de cette nouvelle vie qu'il subit, joue au foot et va à l'école en comprenant bien quand même qu'il y a des choses qu'il ne doit surtout jamais dire, alors même que ses copains de Sarcelles et la poésie lui manquent.
    Alors que ses parents commencent à regretter leur engagement aveugle, le père ayant été entraîné par la mère, il est désormais trop tard pour tenter de rentrer en France : tout le monde se surveille et ceux qui veulent fuir se retrouvent rapidement pendus.
    Une fois son père mort et le groupe terroriste perdant du terrain face à la coalition, Fabien se retrouve contraint à l'exode avec sa mère. Il atterrira dans un camp de réfugiés kurde géré par l'armée où il sera parqué à l'écart avec les autres djihadistes en attendant qu'on décide de leur sort. L'espoir d'un retour en France s’amenuise de jour en jour.
    Voyage au bout de l’enfance est un roman court, mais intense et qui dégage une grande tristesse. Rachid Benzine parvient en quelques pages seulement à toucher juste et à frapper fort, à travers la voix de ce jeune garçon qui rêvait de poésie et se retrouve dans l'enfer de la guerre. Difficile de ne pas finir les larmes aux yeux !


  • par (Libraire)
    10 février 2022

    Fabien voit sa vie basculer le jour ou ses parents lui annoncent qu'ils partent le lendemain en Syrie.
    Il nous raconte ce quotidien effroyable , mais cela avec son regard d'enfant et sa passion pour la poésie, malgré tout....


  • par (Libraire)
    9 février 2022

    Embrigadement !

    Quand le récit d’un enfant rime avec peur et violence, c’est le désarroi de ses parents qui est en cause.
    Comment ont-ils pu croire ? Comment ont-ils pu s’enrôler ?
    Un roman court, intense, poignant.
    À lire pour mieux appréhender l’horreur de Daesh.

    Isabelle


  • par (Libraire)
    2 février 2022

    Bouleversant

    "Voyage au bout de l'enfance" fait partie de ces petits textes percutants et poignants. Il raconte par le prisme d'un enfant, l’endoctrinement d'une famille par l'état Islamique. Il va vivre des moments douloureux alors qu'il essaye de se construire. Rachid Benzine continue son exploration de la nature humaine après "Ainsi parlait ma mère" et "Dans les yeux du ciel" que je vous recommande aussi vivement. Un texte à mettre entre toutes les mains !


  • 22 janvier 2022

    Voyage au bout de l'enfance

    Coup de cœur collectif !

    Cette lecture si intense nous a bousculés au point de ne jamais oublier ce petit garçon, quitte à ne plus en dormir la nuit.

    Nous n'en dirons pas plus. Il faut le lire, le vivre.

    Aurélia, Laurence et Théo.


  • par (Libraire)
    9 janvier 2022

    Un choc

    Ce court et fort roman aborde la terrible situation des enfants de jihadistes françaises. Pour parler de ce sujet douloureux, Rachid Benzine, qui le connaît très bien, a choisi le regard de l'enfant.
    Fabien aime la poésie. Le jour où il devait lire ses poèmes devant son professeur, Monsieur Tavernier, ses parents l'emmènent en Syrie rejoindre Daesh... C'est le récit de ces années d'horreur par un enfant qui aime le foot, la poésie, la vie...

    84 pages. Un roman court, serré, fort. J'aime ces auteurs qui proposent des romans concis et d'une force incroyable comme Hubert Mingarelli, Claire Keegan ou Aki Shimazaki.

    C'est évidemment un roman poignant, mais c'est aussi une histoire d'aujourd'hui qui soulève de nombreuses questions.
    Ce fut pour moi un véritable choc.

    Vanessa