Ouvert le lundi de 14h30 à 19h30 et du mardi au samedi de 10h à 19h30 

La Nuit des pères

Gaëlle Josse

Les Éditions Noir sur Blanc

  • par (Libraire)
    29 septembre 2022

    Bouleversant !

    Isabelle rejoint Olivier auprès de leur père, alors qu’elle ne l’a pas vu depuis de nombreuses années. Trop de mots blessants ont été dits, elle avait fui le village des Alpes pour Paris. Toute leur enfance, ils ont subi le caractère difficile, les colères du père. La douceur de la mère n’a même pas suffi à estomper la peur. Quand son frère, qui a toujours été là pour elle, l’appelle, Isabelle revient mais avec appréhension. Le père, ancien guide de montagne, perd la mémoire. Avant que tout ne s’efface, il faut qu’il leur parle, qu’il mette des mots sur son passé, que la vérité soit dite.
    Gaëlle Josse nous confie la souffrance provoquée par les non-dits, les secrets qui détruisent les liens familiaux.
    Un roman bouleversant d’une puissance incroyable


  • par (Libraire)
    29 septembre 2022

    Coup de coeur d'un lecteur

    Isabelle meurtrie par l’attitude de son père.
    Olivier plus proche de son père qu’il protège.
    Un père dont la vie et les projets ont été bouleversés par une guerre.
    Isabelle meurtrie par l’attitude de son père.
    Olivier plus proche de son père qu’il protège.
    Un père dont la vie et les projets ont été bouleversés par une guerre.
    Au fur et à mesure de l’avancé dans l’histoire, on comprend les réactions de chacun.
    L’auteur nous fait cheminer doucement vers la vérité.
    Un magnifique roman où se mêlent violence verbale, incompréhensions, mais aussi une grande sensibilité.


  • 29 septembre 2022

    famille

    Isabelle est documentariste sous-marine et vit à Paris. Mais son frère Olivier l’appelle un jour car leur père commence à perdre la mémoire.

    Mais Isabelle ne veut pas retourner auprès de ce père taiseux et parfois violent.

    Les deux adultes n’ont pas le même rapport à leur père : Isabelle a coupé les ponts, Olivier n’a jamais rompu le lien.

    Mais le père avait des lui aussi des rapports différents avec ses deux enfants.

    Et au fur et à mesure de ma lecture, j’ai commencé à me dire que cette histoire, je l’avais déjà lu plusieurs fois.

    Il m’a fallu attendre la dernière partie pour découvrir le traumatisme du père.

    Ceci dit, j’ai fini ce livre en ayant post-ité pleins de passages parlants.

    Quelques citations :

    … nous le savons tous les deux que ça ne veut rien dire, faire son deuil, que c’est une expression pour les magazines, on continue à marcher avec nos morts sur les épaules, avec nos ombres, et rien d’autre. (p.39)

    J’aurais voulu me dissoudre sur les carreaux, devenir goutte d’eau et disparaître, emportés loin de tout ce qui blesse. (p.60)

    Et toi, mon père (…) tu es retourné à tes ombres. Elles avaient de nouveau repris le pouvoir. (p.67)

    J’avais mal, de longues vagues de douleur montante, puis un répit et l’attente de la suivante. (p.83)

    L’image que je retiendrai :

    Celle du portillon de la maison du père qui émet un son grêle.


  • par (Libraire)
    23 septembre 2022

    Coup de coeur !

    Une famille tente de réunir à la suite de l'annonce de la "maladie de l'oubli" du père.
    Un texte empreint de vérité, d'humanité et surtout d'amour sur un sujet délicat !
    Remarquable !

    Marie, libraire Charlemagne Hyères


  • par (Libraire)
    19 septembre 2022

    Une écriture d'une grande justesse pour traiter de la parentalité toxique. Gaëlle Josse nous offre un texte aussi poignant que beau. On y parle de cette enfer qu'est l'oubli, de la difficulté d'évoluer sans l'amour d'un père, de l'enjeu de comprendre les origines de la violence.
    L'un des plus beau texte de cette rentrée littéraire.


  • par (Libraire)
    17 septembre 2022

    Une jeune femme retourne dans son village natal, son père décline...
    C'est la relation complexe et difficile d'un père et de sa fille que décortique Gaëlle Josse dans une écriture d'une belle sensibilité.
    Une petite pépite à découvrir.


  • par (Libraire)
    16 septembre 2022

    Le lien indéfectible

    Isabelle, à la demande de son frère Olivier, revient voir son père chez lui près de Chamonix, un ancien guide de montagne qu'elle n'a pas revu depuis de nombreuses années. Ce dernier perd la mémoire et n'a eu que dédain pour sa fille. C'est avec appréhension qu'elle revient mais le père va raconter un traumatisme de jeunesse dont il n'a jamais parlé et une certaine paix va s'instaurer entre eux deux.
    Roman fort sur le silence et le lien indéfectible entre père et fille, qui interroge sur le sens de nos vies.
    Récit poignant comme dans les précédents ouvrages de Gaëlle Josse.


  • par (Libraire)
    16 septembre 2022

    Une écriture vive et poétique

    Gaëlle Josse nous parle d’un père. Un père absent, méchant, oublié, oubliant. Un père qui a blessé sa fille, Isabelle, qui revient le voir après presque dix ans d’absence pour s’occuper de lui avec son frère quelques jours. C’est cette histoire qui nous est contée. Le retour d’Isabelle, vu par elle, dans les montagnes adorées de son paternel.
    C’est beau, c’est fort. Ce livre n’est ni triste ni en colère ni aimant, il est tout à la fois. C’est magnifique tout simplement.


  • par (Libraire)
    15 septembre 2022

    Conseillé par Stéphanie, Célia, Rémy et Morgan

    Olivier a prévenu sa soeur Isabelle. Il faut qu'elle vienne. Pas forcément tout de suite, mais sans trop tarder quand même.
    C'est pour cette raison qu'Isabelle est dans le train. A son arrivée en Haute-Savoie son frère sera là à l'attendre pour la ramener dans cette ville qu'elle a fui. Pour rejoindre un père qu'elle a fui aussi, cela fait de nombreuses années. Tandis que lui, Olivier, a choisi de rester.
    Ce père, dont Isabelle s'est volontairement éloignée, était guide de montagne. Un taiseux, aux mots rares et souvent blessants ("Tu ne seras jamais aimé par personne, tu m'as dit ça un jour mon père"). Un homme absent à la vie, indifférent, particulièrement vis-à-vis de sa fille.
    Quelle blessure profonde peut bien avoir abîmé cet homme au point de transmettre sa plaie à ses propres enfants sans que ces derniers n'en comprennent ni la teneur ni l'origine.
    Ces quelques jours passés ensemble, ce retour difficile auprès d'un père "atteint de la maladie de l'oubli" vont être un chemin cabossé et difficile à emprunter, mais sur lequel il va bien falloir avancer.
    "La nuit des pères" est un livre juste, d'une grande sensibilité qui révèle à quel point le silence qui accompagne souvent un traumatisme peut avoir des conséquences durables.


  • 15 septembre 2022

    Au nom de nos pères est un roman sur un secret qui perturbe toute une cellule familiale, et détruit à petit feu à la fois le porteur mais aussi l’entourage lorsque la parole ne peut être énoncée pour apaiser. Une formidable réussite au niveau de l’émotion suscitée. Un grand roman !


  • par (Libraire)
    10 septembre 2022

    Avec douceur et justesse, Gaëlle Josse nous offre (encore une fois) un merveilleux roman. Elle évoque les blessures d'une vie qui entravent l'amour.


  • par (Libraire)
    10 septembre 2022

    Le secret du Père.

    Isabelle n’a pas eu d’enfance heureuse. Elle a souffert de la colère de son père qui semblait ne jamais pouvoir s’éteindre, mais la santé de celui-ci décline et sa mémoire se perd, alors elle accepte de revenir vers lui. Au bout du voyage, elle va découvrir le secret qui pesait sur leur famille. Gaëlle Josse explore délicatement les sentiments et les émotions humaines. Un texte d’une belle intensité !


  • par (Libraire)
    10 septembre 2022

    Avec douceur et justesse, Gaëlle Josse nous offre (encore une fois) un merveilleux roman. Elle évoque les blessures d'une vie qui entravent l'amour et touchent les êtres proches.


  • par (Libraire)
    9 septembre 2022

    Coup de coeur de l'équipe

    Nous retrouvons avec un plaisir immense le talent de Gaëlle Josse dans ce nouveau livre très émouvant. À la demande de son frère, Isabelle revient dans la maison familiale après des années d'absence. Leur père est en train de perdre la mémoire, la maladie s'aggrave. Isabelle arrivera-t-elle à se réconcilier avec ce père distant et mal-aimant ? Et peut-être faire éclater les non-dits de cette famille déchirée ?


  • par (Libraire)
    26 août 2022

    Isabelle, la narratrice, revient dans son village natal, au pied des montagnes, à la demande de son frère, Olivier. Leur père, un ancien guide de montagne, décline, et Olivier aimerait que sa sœur renoue avec son père et l’aide à affronter la maladie avec lui.
    Car Isabelle, à 18 ans, a fui la contrée, a fui les montagnes, a fui son père pour vivre sur et dans les océans.
    Si elle appréhende ce retour, elle sait aussi que c’est son ultime chance de comprendre ce père qu’elle a aimé et détesté à la fois.
    Au fil du récit, on découvre toute la dureté d’un père, jusqu’à sa prise de parole, lui le taiseux, qui un soir, leur raconte son histoire, sa jeunesse.
    Jeunesse volée par la guerre d’Algérie.
    Quand la grande histoire rattrape la petite, celle du quotidien d’une famille …
    Texte très fort, très intense, où l’écriture de Gaëlle Josse est rythmée et juste.


  • par (Libraire)
    22 août 2022

    « Il faut qu’on parle de Papa », suite à l’appel de son frère Isabelle revient dans son village natal. Il lui faut beaucoup de courage pour revenir chez ce père indifférent voire malveillant. Face à cet homme diminué l’heure des explications est venue. Avec sa grâce habituelle et sa finesse d’analyse psychologique Gaëlle Josse confirme son talent de conteuse. Incontournable!
    Valérie


  • par (Libraire)
    21 août 2022

    Un très roman intense, intime et pudique

    Un très beau roman, intense, intime, pudique sur la quête d'un père et les douleurs enfouies. Porté par une plume légère et délicate. Agnès


  • 20 août 2022

    Roman intense

    Chuuuut... Plus un bruit... La Nuit des pères se lit calfeutré au fond de soi et dans un souffle. Je suis prête à parier qu'il y aura un moment, une phrase, un instant suspendu qui se fera un chemin en dedans. La force de Gaëlle Josse ? Mettre des mots sur des sensations lointaines et des souvenirs en sépia.


  • par (Libraire)
    18 août 2022

    Gaelle Josse signe le roman de l'ultime quête.

    Lorsque son frère l'appelle pour venir auprès de lui et de leur père, Isabelle hésite. Cela fait longtemps qu'elle a quitté son village natal des Alpes, il n'était pas prévu qu'elle y retourne, même pour une simple visite. Seulement, son père est malade, il perd peu à peu la mémoire. Elle doit s'y rendre pour l'épauler. Mais comment être présente pour un père qui ne l'a jamais été pour sa fille ? Homme taciturne, absent, Isabelle ne garde presque aucun bon souvenir avec lui. Elle n'a en tête que les réflexions désobligeantes à son encontre. Elle se remémore cette famille, sa famille, aux liens tendus, fébriles. Une famille assommée par l'attitude de ce père si complexe et tourmenté...
    Ce retour aux sources va permettre à Isabelle de poser des mots sur ses souffrances et celles de son entourage, de pardonner ou du moins, comprendre. Des confrontations vont avoir lieu, des chaînes vont se briser... Gaëlle Josse signe le roman de l'ultime quête.

    Un véritable coup de cœur de cette rentrée littéraire !


  • par (Libraire)
    18 août 2022

    Un bijou

    Gaelle Josse est venue à l'écriture par la poésie et cela se ressent.
    Son dernier roman "La nuit des pères" est magnifique. Une écriture poétique et délicate. Une histoire poignante, toute en nuances.
    Après des années d'absence, Isabelle revient dans le village de montagne de son enfance, retrouver ce père si difficile à aimer.
    C'est un livre qui nous allège et nous remplit tout à la fois.

    Intense.

    Conseillé par Marie, Sylvie et Vanessa


  • par (Libraire)
    11 août 2022

    Si vous lisez un roman de Gaëlle Josse, vous serez saisis par la force de la narration. L’émotion, les sentiments nous sont dévoilés à l’état brut. A quoi tient l’intensité de ses romans ? Aux silences consentis aussi évocateurs que de longues palabres ? A la complexité, l’épaisseur de ses personnages ? A son écriture qui vous prend aux tripes ? Je ne saurai le définir exactement mais probablement un peu de tout cela. Lire G. Josse, c’est faire l’expérience d’une langue épurée, ciselée mais juste, précise et intense.


  • 9 août 2022

    Gaëlle Josse, c'est avant tout un style, une écriture. On attend un nouveau récit de Gaëlle Josse, comme on attend la lettre d'une amie. Et comme d'habitude, les personnages de cette "Nuit des Pères" entrent immédiatement en écho avec nos vécus, nos parcours et c'est ce qui fait la force de ce nouveau roman. Fragilisés, fissurés, brisés par la vie, Isabelle, Olivier son frère et leur père sont nos "intimes" sœur, frère, père... et à la fin de leur histoire, comme eux, nous ne sommes plus tout à fait les mêmes...


  • par (Libraire)
    4 août 2022

    [PARUTION LE 18 AOÛT 2022 / RENTREE LITTERAIRE]

    Ce roman est un diamant brut, un bijou serti de pierres précieuses, une pépite de bronze mais aussi un texte frontal doté d'une douceur extrême, un long chemin de douleur qui oscille vers la lumière.

    On ne peut le refermer qu'en ayant avancé avec les larmes aux yeux tout au long de ces parcours de vies marquées par le chaos.

    Comme une ode à tous ces enfants dont la vie fut fracassée par un père qui bataillait dans l'obscurité avec sa propre souffrance.

    Un des plus beaux textes de cette rentrée littéraire. Sa lecture vous redonnera peut être confiance en l'humanité, un souhait bien simple.


  • Un récit juste et sensible sur la relation complexe d'un père et sa fille aux paysages fracturés

    Isabelle a fui son village natal. Elle a fui un père ogre qui, toute sa vie, a fait régner la peur au sein de la famille, a gelé la joie, recouvert de son ombre la cellule familiale, posé sa colère comme un voile.
    Aujourd'hui Isabelle revient, appelée par son frère Olivier qui lui révèle que le géant vacille. La mémoire s'effiloche et pour la narratrice le temps est venu d'affronter le passé, d'arracher à l'oubli l'histoire de cet homme et de tenter de le comprendre. Gaëlle Josse explore avec délicatesse les méandres de l'âme humaine. Un récit juste et sensible sur la relation complexe d'un père et sa fille aux paysages fracturés.