EN DÉCEMBRE OUVERTURES EXCEPTIONNELLES

dimanche 10, lundi 11 & dimanche 17, lundi 18 de 11h à 19h

DIMANCHE 24 DÉCEMBRE 10H À 18H

RÉOUVERTURE ET REPRISE DES HORAIRES HABITUELS LE JEUDI 28 DÉCEMBRE

Le silence

Dennis Lehane

Éditions Gallmeister

  • Conseillé par
    7 septembre 2023

    Etats-Unis

    Je m’aperçois que c’est la première fois que je lis un roman de Dennis LEHANE. J’avais bien sûr vu les adaptations cinémas de certains de ses précédents romans, sans les lire.

    J’ai trouvé son écriture déroutante de simplicité : l’auteur est efficace.

    J’ai découvert le refus du busing : en 1974, des adolescents noirs devaient aller dans des lycées pour blancs, et inversement. Ils seraient transporter par bus entre les quartiers noirs et blancs. Evidement, les parents ne l’entendaient pas de cette oreille. Des manifestations ont eu lieu.

    J’ai aimé que Mary Pat, le personnage principal, ouvre les yeux sur sa communauté qui la délaisse quand elle enfreins les règles ; sur la communauté noire qui ne lui veut pas du mal mais tente de vivre au mieux ; sur les idées reçus des deux communautés.

    J’ai aimé Bobby, le flic revenu de tout, en admiration devant Mary Pat. J’ai aimé le voir tomber amoureux.

    J’ai aimé la paire qu’il forme avec Vincent, son co-équipier plus impulsif et violent.

    J’ai adoré Bess, la voiture de Mary Pat, fidèle destrier jusqu’au bout.

    J’ai découvert nombres de groupuscules terroristes de l’époque aussi bien noirs que blancs.

    En début de roman, j’ai souris lorsque l’auteur mettait en lumière les expressions toutes faites que l’on utilise dans le langage parlé quand on ne veut pas exprimer le fond de sa pensée : Tu sais… C’est des choses qui arrivent… C’est comme ça et pas autrement… Qu’est-ce qu’on peut y faire….

    J’ai aimé qu’au travers de cette histoire de busing, l’auteur me parle des Etats-Unis : un pays où le melting-pot n’existe pas ; où la communauté n’est qu’une vaste idée pour maintenir les gens sous silence ; où ceux qui ont le pouvoir par la force sont aussi ceux qui organise le trafic de drogue et tue leur si chère communauté.

    Une citation :

    Mais vous vous en prenez aux nègres, qui sont aussi pauvres et autant dans la merde que vous, et vous vous persuadez que vous défendez quelque chose. (p.335)

    L’image que je retiendrai :

    Celle du silence insupportable qui suit la mort de la fille de Mary Pat : personne ne sait, personne ne dit rien.


  • Conseillé par (Libraire)
    3 août 2023

    Un roman noir foudroyant qui révèle l'amérique dans toutes ses contradictions. - Richard -


  • Conseillé par
    13 juillet 2023

    Le "Busing", c'est au cœur de cet événement historique de Boston en 1974 que Dennis Lehane situe son nouveau roman Le Silence. Six ans, qu'il n'avait pas écrit, alors forcément, après Shutter Island et de Mystic River, tous deux portés à l'écran, ce roman-là était attendu.
    Non seulement, Dennis Lehane ne faillit pas à son talent en construisant un roman noir très réussi, mais sa Mary Pat est tellement crédible qu'elle peut entrer au Panthéon des héroïnes qu'on n'oubliera jamais !
    Suite de la chronique illustrée ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2023/07/10/dennis-lehane-le-silence/


  • Conseillé par
    6 juin 2023

    Écrivain de romans noirs bien connu, très souvent adapté à l'écran dans des films devenus aussi cultes que ses livres, Dennis Lehane, après plusieurs années hors de l'actualité littéraire, revient en force avec son nouveau roman, publié chez Gallmeister : Le Silence.

    Il signe ici un texte magistral, qui est tout à la fois violent et sublime, social et haletant, historique et malheureusement terriblement actuel. Ce roman, c'est le cri de rage d'une mère impuissante qui va refuser la fatalité. C'est cathartique, et le récit de la lutte pour la justice de cette mère que rien ne prédestinait à défier l'ordre établi, est incroyablement touchant et prenant.

    Foncez découvrir ce texte qui, à coup sûr, va devenir un classique du roman noir. Une fois commencé, vous ne pourrez plus le lâcher !

    Lu et aimé par Louise !


  • Conseillé par (Libraire)
    26 mai 2023

    Une héroïne à la " Duchess "

    Mary Pat, mère de Julie dite " Jules ", vit seule à Boston en cette année 1974 où un juge a décidé de mélanger les enfants blancs et noirs dans les écoles des différents quartiers. Quand, engagée dans le mouvement contre le " busing ", elle va perdre de vue sa fille, elle va tout entreprendre pour la retrouver et se venger par tous les moyens.
    Sur fond de racisme, de drogue et de violence, un magnifique livre que l'on ne peut lâcher avant la fin !
    Chaudement recommandé !


  • Conseillé par (Libraire)
    27 avril 2023

    Glaçant

    Mary Pat Fenessey vit seule avec sa fille de 17 ans, Jules, à South Boston, dans le quartier irlandais de la ville. Y règne une communauté dirigée d'une main de fer par quelques hommes du coin, au passif douteux. Tout ce petit monde se côtoie, uni par un semblant d'appartenance. Jusqu'au jour où un jeune garçon noir est retrouvé mort dans des circonstances nébuleuses, percuté par un train... En parallèle, la fille de Mary Pat disparait sans laisser de trace.
    Ce drame survient en pleine politique de désagrégation scolaire. À savoir favoriser la mixité sociale "en transférant quotidiennement en bus des enfants des quartiers majoritairement blancs vers des écoles des quartiers majoritairement noirs et inversement." Une partie des habitants de South Boston y sont farouchement opposés, le drame qui survient alors ne fait que cristalliser cette tension terrible.
    Mary Pat, femme de devoir, mue par une force indomptable, femme "détruite, mais indestructible" va tout faire pour rétablir la vérité, si monstrueuse soit-elle.
    Un roman noir intense mené d'une main de maître par Dennis Lehane. Le personnage de Mary Pat, seule contre tous, jusqu'au boutiste, lucide et sans illusion, interroge. La loi du Talion est sa seule arme. Une chose est sûre, pas de rédemption possible.
    Les 100 dernières pages confirment ce que l'on subodore d'entrée de jeu : Dennis Lehane fait un retour fracassant et sans concession. Et c'est franchement glaçant tant la fiction résonne avec le réel.