En raison des circonstances actuelles, notre librairie est fermée et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

Un plaisir trop bref

Un plaisir trop bref

Capote, Truman

10-18

  • 9 juillet 2014

    "Je te serais reconnaissant de ne plus m'appeler que Truman Capote"

    Quelle meilleure manière de découvrir un auteur que de plonger dans sa correspondance. Gerald Clarke réunit dans « Un plaisir trop bref »  46 années de lettres de Truman Capote. De l’enfant de 12 ans qui écrit à Arch Persons, son père biologique : « Je te serais reconnaissant de ne plus m’appeler que Truman Capote » à l’homme vieillissant, isolé et alcoolique, se déroule une existence haute en couleurs qui voit le succès de Capote avec « Breakfast at Tiffany ‘s », sa consécration en 1966 avec la parution de « In cold Blood » (" De sang froid ") et le bal « Black and White » qu’il donne le 28 novembre à l’hôtel Plaza de New York.

    Capote fut à tu et à toi avec les grands de ce monde : les Kennedy, les Chaplin, Cecil Beaton, les Agnelli, Tennessee Williams, Marylin Monroe. Loin de n’être qu’une « pipelette mondaine » à la plume vipérine, il se révèle un homme complexe à l’amitié indéfectible mais surtout un écrivain acharné, d’une exigence sans concession pour ses textes.

    Son amour des mots, sa faculté à croquer en deux temps trois mouvements une situation, une personne, un lieu confère à ce volume un charme fou :

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u