La librairie sera fermée du 28 juillet au 12 août. Elle rouvrira aux horaires habituels dès 10h le mardi 13 août.

Si vous souhaitez commander et recevoir avant la fermeture un article que nous n'avons pas en stock (pastille orange), merci de passer votre commande au plus tard le samedi 20 juillet avant 18h.

Vous pouvez commander normalement sur notre site pendant la période de fermeture mais vos commandes ne seront traitées qu'à partir du 16 août et si nous n'avons pas l'article en stock nous le recevrons au mieux au début de la semaine suivante.

Merci pour votre compréhension. Très bon été à toutes et tous.

 

Ouvert le lundi de 14h30 à 19h30 et du mardi au samedi de 10h à 19h30

 

 

Le meilleur des mondes
EAN13
9782259316262
ISBN
978-2-259-31626-2
Éditeur
Plon
Date de publication
Collection
Feux croisés (1)
Nombre de pages
272
Dimensions
22,7 x 14,3 x 2 cm
Poids
312 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le meilleur des mondes

De

Traduit par

Préface de

Plon

Feux croisés

Offres

Autre version disponible

Soixante ans après la mort du grand écrivain Aldous Huxley, son chef-d'œuvre, Le Meilleur des Mondes, dans une nouvelle traduction de Josée Kamoun. Un roman qui se lit et se relit, intemporel, visionnaire, absolument génial.
632 après Ford : désormais on compte les années à partir de l'invention de la voiture à moteur. La technologie et la science ont remplacé la liberté et Dieu.La vie humaine, anesthésiée, est une suite de satisfactions, les êtres naissent in vitro, les désirs s'assouvissent sans risque de reproduction, les émotions et les sentiments ont été remplacés par des sensations et des instincts programmés.La société de ce Meilleur des mondes est organisée, hiérarchisée et uniformisée, chaque être, rangé par catégorie, a sa vocation, ses capacités et ses envies, maîtrisées, disciplinées, accomplies. Chacun concourt à l'ordre général, c'est-à-dire travaille, consomme et meurt, sans jamais revendiquer, apprendre ou exulter.Mais un homme pourtant est né dans cette société, avec, chose affreuse, un père et une mère et, pire encore, des sentiments et des rêves. Ce " Sauvage ", qui a lu tout Shakespeare et le cite comme une Bible, peut-il être un danger pour le " monde civilisé " ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.