Desports, n  2
EAN13
9782364680197
ISBN
978-2-36468-019-7
Éditeur
SOUS SOL
Date de publication
Collection
DESPORTS
Séries
Desports - Mook
Nombre de pages
296
Dimensions
24 x 17 x 2 cm
Poids
706 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Desports, n 2

Sous Sol

Desports

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Desports
« J'ai dans les mains un livre étonnant qui s'appelle Desports. C'est le premier magazine de sport à lire avec un marque-page. C'est magnifique, un très bel ouvrage » Laurent Ruquier, 17 mai 2013, On va s'gêner, Europe 1


Des Chiffres en toutes Lettres

“101 – Je me souviens des ‘mousquetaires’ du tennis : Petra, Borotra, Cochet et Destremeau” écrit Georges Perec. Recueil composé essentiellement de souvenirs d’enfance, l’inventaire s’égrène autour d'un refrain, Je me souviens. Dans ces fragments numérotés de 1 à 480, des starlettes oubliées, des slogans de publicités, mais également des champions et des compétitions. Ainsi de Puig-Aubert – champion de rugby à XIII –, de l’enlèvement de Fangio ou de la mort de Marcel Cerdan. Des chiffres au devant de lettres, des inventaires nostalgiques et toujours, l' anecdote et la poésie des noms. Prêtons-nous à l’exercice en égrenant un sommaire qui aborde les chiffres en toutes Lettres.

1 – Nous nous souvenons que Paul Fournel est régent du collège de ’Pataphysique et également président de l’Ouvroir de Littérature Potentielle, OuLiPo dont Perec fut l’un des instigateurs ; que Le Tour de France aura 110 ans en juillet prochain et fêtera néanmoins sa 100e édition. Pour l’occasion, l’auteur d’Anquetil tout seul énumère 50 chiffres pour 100 Tours : 46, 234, 450 000, 23 971, etc. À ce jeu des mille bornes cyclistes, apparaît en ligne de mire les deux 0 des roues d’un Petit vélo à guidon chromé au fond de la cour.

2 – Nous nous souvenons que dans le cercle de l’OuLiPo, “un membre ne disparaît jamais”, il est “excusé pour cause de décès”. Appliquons donc le même usage au grand écrivain David Foster Wallace, décédé en 2008, pour ainsi apprendre pêle-mêle dans son article “Revers et dérivés à Tornado Alley” la dimension d’un court de tennis – 23,77 m par 8,23 –, la hauteur d'un filet – 1,07 m aux extrémités –, ou bien encore la taille des deux carrés de service – 6,4 m sur 4,11. Et se dire avec l’auteur que le tennis “est un billard avec des boules qui ne tiennent pas en place”.

3 – Nous nous souvenons que Martin Amis regrette quant à lui les forts en gueule qui firent le sel de ce sport. En quelques 5747 signes espaces compris, il revient sur quelques “Personnalités bien trempées du tennis” : McEnroe, Năstase, Connors.

4 – Nous nous souvenons que Denis Grozdanovitch, en bon partenaire de double, monta au filet avec son “Bartleby de la petite balle” et son “Tennis de rêve”.

5 – Nous nous souvenons qu’un soir de 1955, dans un stade de base-ball du New Jersey, un gamin de 8 ans de Brooklyn répondant au nom de Paul Auster se retrouva à la croisée de ses chemins. Il tomba nez à nez avec son idole, le frappeur Willie Mays. Les jambes en coton, l’enfant s’approcha pour demander un autographe. Tous les éléments semblaient avoir été convoqués. Sauf celui qui fut alors, et à jamais, le plus déterminant : un crayon.

6 – Nous nous souvenons que William Klein photographie depuis près de 32 ans Roland-Garros. Il nous offre ici une rétrospective en 44 clichés sur un cahier couché de 32 pages.

7 – Nous nous souvenons avec Geneviève Brisac qu’aux Jeux de 1948, Micheline Ostermeyer s’envola à près d’1,79 m, envoya une boule de fonte à 13,75 m et un disque à 41,92 m ; sans omettre de réviser assidûment ses gammes.

8 – Nous nous souvenons avec François Missen que le Suédois marseillais, Gunnar Andersson, fut surnommé “Monsieur-un-but-par-match”, et que suite à un pari le 5 septembre 1954, il but 10 Pastis d'affilée avant une rencontre, puis réalisa un fabuleux hat-trick en 13 minutes.

9 – Nous nous souvenons avec Pierre-Louis Basse du 24 mai 1993, au Stade Olympique de Munich, où devant 64 000 spectateurs, à la 44e minute, Basile Boli s’éleva au-dessus de la mêlée rouge et noire du Milan AC pour placer une tête qui propulsa l’om sur le toit de l’Europe. 20 ans plus tard, l'auteur raconte ce “chagrin qu’il pressentit au revers de la joie”.

10 – Nous nous souvenons que le 5 juin 1983, le journal l’Équipe titrait “50 millions de Noah”. 30 ans après, le champion, fils et père de champion, dernier joueur à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem avec une raquette en bois, revient sur sa carrière.

11 – Nous nous souvenons avec Jérôme Cazadieu que Magic Johnson fut l’incontournable numéro 32 des Los Angeles Lakers, qu’il fut médaillé d’or aux Jeux de Barcelone en 1992, remporta 5 titres NBA, et fut meilleur passeur de l’histoire de la ligue (11,19 passes par match).

12 – Nous nous souvenons avec Badroudine Abdallah et Mehdi Meklat que le mah-jong est un jeu millénaire, où il est question de prunier, de chrysanthème, de 144 tuiles, d’empire céleste, des 3 couleurs des dragons et des familles des honneurs.

13 – Nous nous souvenons avec Sylvain Prudhomme depuis Ziguinchor et la Maison tv5, que Messi marqua un quintuplé contre le Bayer 04 Leverkusen.

14 – Nous nous souvenons avec Anne Nivat qu’Enki Bilal inventa un sport, le chessboxing, aux règles singulières. Moitié boxe moitié échecs, un match de chessboxing se déroule au meilleur des 11 rounds : 6 rounds de 4 minutes aux échecs – 5 rounds de 3 minutes à la boxe. De doux fêlés lors d'un match-exhibition à la salle des ventes Artcurial à Paris, un soir de mars, en firent une démonstration.

15 – Nous nous souvenons avec Bernard Chambaz qu’avant d’être imprimé sur papier rose, La Gazzetta dello Sport fut vert pistache, et que la testata de Zidane en finale de la Coupe du Monde 2006 permit au quotidien d’atteindre le tirage record de 2,5 millions d’exemplaires.

_

Þ

ß

+ / 0 ?

-(

écrit dans Henri IV : « Je donnerais bien 1000 livres pour pouvoir courir aussi vite que vous ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.