Ouvert tous les jours jusqu'au 24 décembre ! 

Du mardi au samedi de 10h à 19h30.

Dimanche et lundi de 11h à 19h.

 

Lucile S.

17,50
Conseillé par
15 août 2022

La fureur de vivre

Un barbecue bricolé en bas d’un immeuble d’une cité francilienne. Tranquille. Un énième contrôle de police. Blasés. Les esprits s’échauffent, la scène tourne à l’affrontement. Le délire. Les renforts poursuivent deux jeunes au guidon d’une moto-cross, puis ouvrent le feu. Arrachement définitif à la vie d’avant.

Dans un phrasé sans cadre, au plus près de l’oralité, avec un sens de l’urgence magistral, Diaty Diallo dit le débordement de souffrances et le soulèvement collectif qui se prépare, pied-de-nez bouleversant de dignité à la relégation urbaine et sociale. Un diamant noir qui vise les tripes et vise juste.

Victor Jestin

Flammarion

19,00
Conseillé par
15 août 2022

« Je finis mon verre et je vous rejoins »

Parmi l’éventail des conduites addictives, peu a été écrit sur la fréquentation irrépressible des boîtes de nuit... Injustice réparée dans ce livre sensible sur un homme qui traînera, à tous les âges, un abyssal manque de confiance en lui le jour, se métamorphosant en roi du dancefloor la nuit. Des pages d’une grande justesse sur la gêne par rapport à son corps et le sentiment de malaise dans les interactions sociales, autant que sur l’ambiance si particulière et jubilatoire de ces lieux de fête, de drague et d’excès.

Edgar Mittelholzer

Typhon

9,80
Conseillé par
26 juin 2022

Peut-on ressentir à la fois l’horreur et la joie ?
Un manoir de la Barbade battu par des vents incessants.
Une propriétaire y vivant seule avec ses domestiques, « étrange d’une étrange manière ».
Un visiteur, arrivé là par hasard, plongé dans une ambiance crépusculaire, dont le visage serait porteur d’une mystérieuse Marque.
Voici les ingrédients imparables de ce récit déroutant et d’une grande tension sur la folie meurtrière et la méfiance des hommes entre eux. À découvrir !

Conseillé par
26 mai 2022

Ariel et Alter grandissent en vrais jumeaux dans un shtetl de Pologne. En 1939, la barbarie fait sombrer leur existence dans le chaos.

À travers l’exil et les privations, un enfant évanescent doit survivre en étant privé de la moitié de ce qui le constitue : son frère jumeau, massacré par les occupants nazis. Au gré des identités factices imposées par d’autres, l’attrait ou la méfiance se renforcent vis-à-vis de ce garçon insaisissable, fantôme disloqué de lui-même, contempteur silencieux des abominations humaines. Une réflexion exigeante sur la mécanique de l’anéantissement dans une langue fabuleusement imagée, tout entière tournée vers la célébration de la culture juive.

Conseillé par
16 mai 2022

Géant excentrique ou animal sauvage devenu le maître dans sa cage ? Par petites touches sinueuses, le lecteur est maintenu à la lisière de l’effroi. À travers le regard désincarné d’une petite fille, l’irruption d’un prédateur bienveillant donne à ce récit cinglant les allures d’une morsure de serpent.