Ouvert le lundi de 14h30 à 19h30 et du mardi au samedi de 10h à 19h30 

Librairie N.

Conseillé par (Libraire)
5 octobre 2022

Une saga familial bariolée et lyrique sur un pan méconnu de l'histoire de l'Algérie et de la France

Décembre 2017 : Samuel Vidouble retrouve sa famille maternelle à l'occasion des fêtes de Hanoukkah. Chaque chapitre, qui est un nouveau chandelier de papier allumé, est l'occasion pour un membre féminin de cette fratrie de raconter une page de l'histoire de ces juifs berbères originaires de Constantine, de 1836 jusqu'au départ pour la France.

Après Sabre, ou le double littéraire de l'auteur explorait un pan de l'histoire de France à travers celle de sa famille paternelle et d'un autre objet mythique, un sabre, Emmanuel Ruben nous enchante de nouveau à travers ce récit hauts-en-couleurs vibrionnant et coloré. A la fois saga familiale, quête des origines et enquête sur les traces d'un objet familial mythique, l'auteur nous livre un récit polyphonique ou les drames de l'histoire affleurent derrière les rires d'une galerie de personnages bariolés et incroyablement vivants.

Nous recevrons Emmanuel Ruben le 24 novembre à la librairie pour parler des Méditerranéennes. Géographe de formation, il a vécu en Ukraine et évoquera également avec nous son recueil de nouvelles inédit Nouvelles ukrainiennes ainsi que l'anthologie Hommage à l'Ukraine qui paraître le 26 octobre, anthologie qu'il a dirigé pour permettre au public francophone de découvrir un pays meurtri à travers sa littérature.

Martin

Rumaan Alam

Seuil

21,00
Conseillé par (Libraire)
5 octobre 2022

Un huis clos machiavélique sur la perte de contrôle et la fin d'un monde

Amanda et Clay, un couple de blanc New-Yorkais, partent en vacances avec leurs deux enfants dans une villa isolée à Long Island. La deuxième nuit, un couple âgée d'Afro-américains frappent à la porte. Un black-out gigantesque les a surpris à New-York et les communications sont coupées, les incitant à revenir se réfugier chez eux. Une cohabitation douloureuse commence et les vacances virent au cauchemar.

Ruman Alam nous livre ici un roman d'anticipation sur la perte de contrôle et de sécurité, un véritable page-turner sous la forme d'un un huis clos à l'intrigue resserrée dans le temps. Un narrateur cynique va nous raconter l'isolement d'une petite communauté qui malgré le confort d'une villa de luxe part à la dérive sans l'aide des technologies modernes. Un roman cruel qui nous rappelle que la fin du monde pourrait produire son lot de situations pathétiques et drôles.

Martin

Luc BLANVILLAIN

Quidam

22,00
Conseillé par (Libraire)
5 octobre 2022

Une comédie sociale enlevée sur nos travers contemporains

Comment justifier un mal-être diffus quand on est jeune, élevé dans une famille aimante et bien inséré socialement ?

C'est le dilemme de Chloé, trentenaire parisienne, qui décide d'entamer une thérapie. Sa psychologue lui ayant assurée que ses parents, de jeunes retraités plein d'allant, lui cachent un terrible secret, elle n'aura de cesse de les interroger jusqu'à découvrir le pot aux roses, s'il existe. Les conséquences de cette découverte seront bien sûr fâcheuses et incontrôlables.

Victimisation, égocentrisme, l'auteur excelle grâce à son écriture ciselée et à un art du bon mot à dépeindre les caprices d'individus favorisés qui cherchent à tout prix à souffrir. Après Le Répondeur, paru en poche, qui racontait l'histoire d'un jeune imitateur prenant en charge la vie sociale et le téléphone portable d'un écrivain maudit, Luc Blanvillain réussit encore une fois à nous séduire avec une comédie noire à l'ironie douce-amère et esthétiquement irréprochable.

Martin

Éditions de L'Olivier

17,00
Conseillé par (Libraire)
11 novembre 2021

Un premier roman haletant et glaçant

Direction l'Alaska dans un espace uniformément blanc, vaste (comme on en découvre dans la littérature américaine édité par Gallmeister par exemple) et oppressant d'une tempête glaciale.

Bess a eu la mauvaise idée de sortir avec le "petit" et de lui lâcher la main le temps d'une seconde. Il a suffit d'un court instant, d'une petite inattention pour que l'enfant disparaisse...
Une course contre la montre s'engage afin de retrouver l'enfant, pour Bess mais aussi pour les quelques rares habitants partis à leur recherche.
Livrés à eux-mêmes, ils devront affronter cette nature sauvage et hostile, mais pas seulement elle...

Dans ce huis clos haletant où les personnages prennent tour à tour la parole, Marie Vingtras, d'une écriture concise et maîtrisée, nous plonge au coeur même du blizzard et au plus proche d'individus confrontés à eux-mêmes et à l'enfer de la culpabilité.

Marine

8,10
Conseillé par (Libraire)
2 novembre 2021

L'enfer est pavé de bonnes intentions

Paule est revenue à la ferme familiale pour enterrer sa mère et respecter ses dernières volontés. La citadine décide de s'occuper des poulets, de les tuer et de les vendre sur le marché du village. Végétarienne, elle imagine bientôt un mode de production inattendu et respectueux du bien-être de ses poulets et de ses propres convictions.
Derrière les apparences naïves et loufoques de cette fable moderne se cache une vraie satire des paradoxes qui travaillent les meilleures volontés face aux compromissions que nous imposent la société productiviste.
Un premier roman absurde et tout simplement génial.

Martin