Léonard et Salaï T1

Léonard et Salaï T1

Paul Echegoyen

Soleil

  • 28 avril 2014

    Chronique

    Dans ce premier volet du diptyque, Benjamin Lacombe et Paul Echegoyen nous plongent au cœur de la Toscane du XVème siècle. Florence, lieu de travail du peintre Léonard de Vinci, se révèle dans des tons ocre grisé. Les plongées et contre-plongées guident le lecteur vers la première rencontre entre Salaï, diablotin de quinze ans, et Léonard.

    Les deux compères deviennent alors inséparables. Salaï, véritable muse du peintre, va nourrir son œuvre. Son visage transparaît dans tous les portraits du maître, comme une évidence. Le couple amoureux évolue dans un monde de lumière et de sensualité. Il expérimente des machines volantes, des textures et des couleurs nouvelles…

    Dès lors, la vie de Léonard devient si dense qu’il dessine quotidiennement dans des carnets. Dans cet ouvrage, les deux illustrateurs ont réussi à retranscrire cet éventail de couleurs propre aux manuscrits de l’artiste. En effet, le travail sur la lumière et le souci du détail obnubilent Léonard. Et le rendu dans la BD est saisissant : la vie et l’oeuvre du maître se mélangent à la perfection.

    Laissez-vous transporter au cœur de ce chef d’œuvre qui nous dévoile l’histoire intime et singulière d’un génie de la Renaissance italienne !

    Mag.

    Lire la chronique illustrée : http://www.brestenbulle.fr/?p=16535