Merci d’attendre votre mail de confirmation de disponibilité pour venir retirer votre livre à la librairie
Merci de sonner à la porte livraison.

Le Noël de la Petite Carrée

Le Noël de la Petite Carrée

Aux éditions Dialogues, « La Petite Carrée » invite à découvrir des lieux. Un lieu, sous la plume d’un écrivain de talent. Baignez-vous nu(e) sur une plage de Bretagne avec Catherine Cusset. Découvrez sa lumière, la violence de ses vagues, la chaleur du sable qui glisse sur les corps et invite à l’érotisme. Évadez-vous en presqu’île de Crozon en compagnie de Philippe Le Guillou. Goûtez la poésie et l’aimable douceur du golfe du Morbihan, la mer de famille de Gilles Martin-Chauffier. Relisez leurs textes en vous attardant sur les somptueuses peintures de Matthieu Dorval, sur la nature à l’état brut que montrent si bien les aquarelles d’Alain Robet, sur les ciels évanescents et la tiède quiétude du golfe de Nono où tout semble à l’arrêt.

Entrez dans l’intimité d’un auteur. Voyez ce qui le fait vibrer.

Mais « La Petite Carrée » invite aussi à l’exploration d’un sujet. Pour Jean Rouaud, c'est la guerre de 14, la vie dans les tranchées, illustrées par Mathurin Méheut. Pour Paul Fournel, c’est rien moins que la littérature française qu’il s’agit d’embrasser de Rabelais à Duras, en la pastichant. Comme Mouchès, son compère de l’Oupeinpo, parodie les chefs-d’œuvre de la peinture.

La collection « La Petite Carrée » est une gourmandise. C’est le luxe à petit prix. Des bijoux somptueux à glisser sous le sapin.

La navigation des Molénais dans l'autre monde
10,00

«Le broella, une fois célébrée suivant le rite traditionnel, l’âme du marin disparu qui errant en peine, peut enfin entrer dans son repos. Alors, mais alors seulement, elle fait la grande navigation dans l’autre monde. Sur cette navigation merveilleuse des marins après leur mort, j’ai entendu faire bien des récits dans mon jeune âge, à Molènes même, qui est mon île natale. La légende qui a enchanté mon enfance est toujours vivante en moi, du moins dans ses traits essentiels [...] Pour le marin, l’autre monde a autant de certitude, sinon plus de réalité que ce monde-ci. »


Rester en rade
12,00

« Il devait être six heures du matin. Nimbée d’une incroyable luminosité, la rade s’éveillait comme aux premiers jours de la Création, juste avant que tout ne soit gâché par les croqueurs de pommes. Quelques gribouillis vaporeux rayaient le fond de l’horizon. »