Ouvert le lundi de 14h30 à 19h30 et du mardi au samedi de 10h à 19h30

 

Le Bureau des prémonitions
EAN13
9782355848919
Éditeur
Sonatine éditions
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Bureau des prémonitions

Sonatine éditions

Indisponible

Autre version disponible

Et s'il était possible de prévoir les catastrophes ?
Personne, au pays de Galles, n'a oublié ce drame abominable : au matin du 21
octobre 1966, un effondrement de terrain emporte toute une partie du village
d'Aberfan. Bilan ? 144 victimes, dont 116 enfants. Parmi les spécialistes
envoyés sur place, un membre de la fameuse Société de recherche psychique, le
clinicien John Barker. Rapidement, celui-ci découvre que de nombreux habitants
du village avaient " senti " quelque chose dans les jours ou les heures ayant
précédé la catastrophe. Une petite fille de dix ans a rêvé d'une masse sombre
au-dessus d'une école. Un garçonnet de huit ans a dessiné un groupe de gens
surmontés du mot " fin ". Au total, soixante-seize " témoignages " de la sorte
sont ainsi exhumés. Fasciné par ces découvertes, Barker met alors sur pied un
Bureau des prémonitions, dont la tâche est de récolter les rêves étranges et
autres visions de catastrophes. Du pays entier, déjà, les témoignages
affluent. Mais aucun ne saura prévoir le destin stupéfiant de ce mystérieux
Bureau des prémonitions.

Après avoir signé un article dans le New Yorker consacré au Bureau des
prémonitions qui a rencontré un incroyable retentissement, Sam Knight a décidé
d'enquêter davantage encore sur ce sujet passionnant pour en tirer un livre.
Et quel livre ! Cette extraordinaire histoire vraie, qui bouscule nos plus
fermes certitudes et travaille le concept même de réalité, va littéralement
vous couper le souffle. Un récit plus fort que toutes les fictions !

" Magnifiquement bien mené. " Hilary Mantel

" Un livre fascinant. "Emma Cline

" Élégant et excentrique. " The New York Times

" Une histoire saisissante et obsessionnelle sur la quête de sens dans un
monde qui n'en a aucun. " The Financial Times
S'identifier pour envoyer des commentaires.