Magma tunis
16,00
par (Libraire)
30 novembre 2020

Une ville en ébullition

Odyssée rocambolesque dans un Tunis post Ben Ali, invasion de chats et d'hélicoptères artisanaux sont au menu de ce premier roman à l'atmosphère étrange et survoltée.

Magma Tunis c'est tout cela mais c'est avant tout un très beau portrait de la jeunesse de ce pays, de sa soif de liberté et de ses désirs parfois triviaux à travers la figure de Ghaylène, urbaniste neurasthénique et complètement à côté de ses pompes.

La satire des prétentions artistiques d'une certaine nouvelle élite et le comportement ridicule d'institutions étatiques paranoïaques et dépassées a achevé de me convaincre.

J'ai suivi avec énormément de plaisir les tribulations de Ghaylène dans une ville en pleine surchauffe, loin des clichés habituels sur les malheurs des sociétés civiles post-Printemps Arabes.

Un texte éminemment politique, sans complaisance ni naïveté pour ses personnages et la société dans laquelle ils évoluent.

Martin

" Un chameau tué dans l’explosion d’une mine : un troupeau de chameaux s’est introduit mardi matin sur un terrain près des montagnes de Ouergha, dans les environs de la ville du Kef, où sont encore enfouies des mines posées par des terroristes, a indiqué le ministère de l’Intérieur », avait-il fini par lire, au stade terminal de ses rêveries bercées par des chansons de Chadli Hajji, lorsqu’un bruit sec avait résonné. Lui avaient succédé des martèlements mécaniques dans lesquels Ghaylène avait reconnu une catastrophe imminente : un chantier démarrait près de ses oreilles, tout ce qu’il redoutait en somme ! L’équilibre de sa vie menaçait de se rompre parce qu’un voisin avait eu l’idée saugrenue de faire des travaux chez lui. "

Tous les conseils de lecture